Formation

Netiam partage ses expériences en matière de navigation internet, gestion et protection de votre ordinateur,  utilisation de logiciels bureautique, langages du web.

Réalisations

Gestion 21

Gestion 21

Gestion d'actifs

Capoeira mondial

Capoeira mondial

e.commerce

Capoeira mondial

Atelier Cathy Thébaut

artisan & galerie d'art

Ecofleet

Ecofleet

Maitrise carburant

MLG Traduction

MLG Traduction

Traducteur Interprète

Healy Interactive

Healy Interactive

Formateur Traducteur

Lezartmutant

LeZartMutant

Artistes

Que faire sur le web, pourquoi, comment ?

Quelle que soit votre structure, entreprise, association, profession libérale ou particulier, le média internet est avant tout un moyen de communication.

A partir de là, il s'agit de savoir si vous voulez : (1) éditer un monologue ou (2) vous adresser à quelqu'un en particulier ou à la planète entière, (3) savoir si votre interlocuteur vous a entendu, (4) vérifier que vous l'avez intéressé et convaincu, (5) lui donner le moyen de vous répondre, (6) établir entre vous une relation durable, (7) vous assurer qu'aucun "bruit" ne viendra perturber vos échanges.

Communiquer sur le web

  1. Le monologue

    Internet a fait glisser le journal intime vers le blog : de nombreux sites proposent d'héberger votre journal gratuitement.
    Notons que le blog sort aujourd'hui du cadre du journal personnel ; le blogueur s'exprime librement sur sa vie et son environnement, l'écriture du contenu peut être collaboratif, le visiteur peut y émettre un commentaire, la recherche d'acquisition de revenus fait fleurir les liens publicitaires proposés par Google adSense.

  2. Le site de base

    Vous devez définir exactement le contenu de votre site et votre cible de communication.

    Si vous êtes une entreprise et que vous avez déjà conçu une plaquette, le site présentera-t-il les mêmes produits, les mêmes compétences ou envisagez-vous de développer une nouvelle activité spécifique à internet ?

    Votre cible marketing n'est pas obligatoirement votre cible de communication : quel public voulez-vous toucher, quel est son équipement internet, cherche-t'il volontiers des informations sur ce canal, est-il susceptible de vous recommander auprès de votre marché ?

    Quel langage comprend cette cible, à quel style de message est-elle sensible ? Allez-vous plutôt lui parler en terme de recommandation ou bien l'alerter sur le danger à ne pas vous accorder d'attention ?

    Déterminez votre base line : déclinez votre identité en 5 mots maximum, dites qui vous êtes, ce que vous apportez, ce qui vous distingue dans votre environnement.

    Allez-vous toujours délivrer le même message à vos visiteurs ? un site non actualisé est un site qui se meurt : avez-vous les compétences en interne pour mettre à jour textes et images, préférez-vous confier cette tâche à votre prestataire ?

    Avez-vous une banque d'images propre à votre entreprise, une charte graphique à respecter ?

    C'est à ce niveau que généralement s'arrête la réflexion, que l'on rédige le cahier des charges, opte pour un design, réalise et met le site en ligne.

    Votre site est référencé, vous voilà sur le web.

    Entretemps, vous mettez à jour vos supports en y rajoutant l'adresse de votre site. Lors de vos communications téléphoniques ou de vos participations à des forums (vous utilisez une adresse mail spécialement dédiée pour maîtriser le spam !), vous n'omettez pas de recommander la visite de votre nouveau média.

    Mais continuons le scénario :

  3. Vos visiteurs

    Les statistiques de visites mettent en lumière le nombre et le nom des pages vues, le nombre et la provenance des visiteurs, le passage des robots des moteurs de recherche, les sites qui ont décidé de mettre un lien vers le vôtre, les mots clefs saisis par les internautes...

    Toutes ces informations sont indispensables pour vous aider à décider de continuer dans la voie choisie ou de changer de tactique afin d'atteindre les objectifs prévus lors de l'élaboration de votre stratégie.

  4. Les retours

    Vous recevez des messages dans votre boîte mail : demande d'informations, de devis et de rendez-vous, ...

    Au lieu de "subir", anticipez la demande de vos visiteurs intéressés, mettez en ligne une liste de questions/réponses, des fiches techniques, vos conditions de vente et de livraison, un plan d'accès, enfin tout ce qui pourra aider votre visiteur à vous accorder sa confiance et vous passer commande dans les meilleurs délais.

    Pour vous constituer une liste de prospects, invitez le visiteur à s'inscrire en ligne pour bénéficier d'un service ou d'une information, l'envoi automatisé de vos promotions, nouveautés, événements, conseils, donner un accès privilégié, une valeur ajoutée.

  5. L'interaction

    Vous avez mis en ligne tout ce que vous pensiez convenir à votre futur client, mais savez-vous si ce que vous lui offrez le satisfait ? Qu'aimeriez-vous savoir, voulez-vous élargir votre gamme de produits, toucher une nouvelle cible ?

    Le visiteur peut s'exprimer grâce à un sondage, un questionnaire, un formulaire de contact adressé à un service spécifique de votre entreprise.

  6. La fidélisation

    Il est temps de reconsidérer votre fichier clients et de vérifier la validité des adresses mail.

    Vous connaissez leurs habitudes, la fréquence de consommation, leurs besoins. Connaissent-ils toute la gamme de vos produits ? Proposez-leur de bénéficier de la primeur d'une nouvelle offre, de produits accessoires et complémentaires, invitez-les à visiter votre site et recueillez leurs impressions.

  7. La qualité de l'échange

    Dans toute communication, le support doit s'efforcer de ne pas parasiter les messages et de ne pas en modifier la signification.

Le site révèle la profondeur de votre projet de communication, ouvre de nouvelles perspectives et peut modifier vos habitudes de travail.

 

Netiam - 09 51 03 93 69 - 

Siret : 488 940 941 00013